19 octobre 2017

Témoignage d’un DRH sur un teambuilding appréciatif

A ses débuts, l’équipe de l’Ecole Rexel était constituée d’une dizaine de formateurs ; j’en étais le Directeur de programmes. Tous venaient de postes opérationnels dans différentes sociétés du groupe : chacune avait une culture propre et relativement forte ; certaines étant même un peu concurrentes. De plus le travail de formateur conduisait chaque membre de l’équipe à intervenir dans diverses villes de France, et ils ne se trouvaient ensemble en moyenne qu’une demi-journée par semaine. L’équipe ressemblait plus à une collection d’individus qu’à une équipe collaborative. Le directeur de l’Ecole Rexel avait alors eu l’idée de créer une identité nouvelle avec une culture commune d’équipe pour permettre à chacun de mieux se connaître en découvrant également ses collègues sous un autre jour.

teambuilding appréciatif

Un team-building de quatre jours a donc été organisé, avec Danielle Birken comme teambuilder ; il s’appuyait sur un outil de diagnostic de personnalité, le MBTI®. Ces journées, suffisamment espacées, permettaient une découverte et une appropriation des profils de personnalité, faisant émerger, progressivement, les ressentis et les potentiels de chacun en termes de communication et de leadership au service de l’équipe. Je me souviens que chacun a pu avancer à son rythme et selon sa sensibilité.

Pour illustrer l’apport de cette démarche, je citerai un exemple concret :

En réunion, l’un de mes collègues émettait toujours des idées, parfois intéressantes, mais sans jamais les expliciter, ni les exploiter. Pour lui, quand l’idée était lancée, le travail semblait fait. Or pour moi, beaucoup plus analytique, tant que l’on n’avait pas défini les objectifs clairs du projet, ni défini « qui fait quoi, comment et pour quand ? » j’étais insatisfait. Cela avait le don de m’énerver et de me rendre désagréable.

Le diagnostic de personnalité à partir du MBTI® m’a permis de comprendre la différence de fonctionnement entre mon profil, un ISTJ au leadership très réaliste et responsable et le profil de mon collègue, un ENFP au charisme plus imaginatif. Il fut alors bien plus facile à l’un et à l’autre d’accepter le mode de fonctionnement de l’autre et d’adapter, ensemble, nos comportements à la situation.

Ce team-building a permis, à la fois, de souder l’équipe en brisant les jugements de valeurs et en développant des relations de connaissance et d’estime mutuelle.

Il m’a aussi permis d’entrer dans une démarche de développement personnel et de croissance qui m’a accompagné tout au long de mon parcours professionnel ultérieur, que ce soit, comme directeur de l’école Rexel France ou comme DRH de la région Ile de France, poste pour lequel j’ai d’ailleurs fait appel à Danielle Birken comme coach individuel, cette fois.

Jean-Michel Bouchacourt