28 octobre 2023

Le bilan de compétences

syndrome de l'imposteur

Au secours de son Syndrome de l’Imposteur

Une fois que l’on en est conscient, le temps est venu de trouver du soutien auprès de proches ou, mieux, quand on le peut, auprès d’un professionnel, un coach praticien du bilan de compétences.

  1. Le coach, pour déposer dans un lieu bienveillant et sans jugement, ses sentiments,
  2. Praticien du bilan de compétences pour être accompagné dans ce processus d’internalisation de ses compétences, une bonne fois pour toute, et tordre le cou à ce syndrome de l’imposteur.

Et si l’on arrêtait d’opposer coaching et bilan de compétences ?

  • Le bilan de compétences n’est pas du coaching classique : il est un processus d’accompagnement, encadré par une loi de 1991 décret fin 92. L’intention est d’aider les personnes à travailler sur l’image et l’estime de soi pour s’engager dans une transformation professionnelle profonde, une transition, un savoir devenir.
  • Le coaching est aussi un processus d’accompagnement, pratique professionnelle normée par des référentiels de compétences élaborés par des fédérations de coachs. L’intention est de susciter des prises de consciences qui amène le coaché à prendre du recul sur lui-même, sur ses problèmes, sur ses objectifs pour trouver et mettre en face, ses propres solutions. 
  • Le couplage des deux processus fait merveille : double méthode, puissante, pour autoriser un collaborateur, un manager, un dirigeant à poser des mots sur sa façon de vivre son  syndrome de l’imposteur et trouver, par lui-même, des solutions de lâcher-prise pour adopter un nouveau mindset : oser la confiance et l’audace pour s’engager dans l’avenir avec sérénité. 

C’est pourquoi altérité® a relancé, en 2020, son propre centre de bilan de compétences.