19 septembre 2017

Pourquoi le haïku en coaching ?

Depuis mai 2016, Danielle Birken anime une formation* novatrice par son contenu, à l’écriture en coaching pour des coaches et des teambuilders. Elle propose deux formules, novatrices par leur processus, qui permettent aux coaches et aux teambuilders, d’aller chercher les personnes et les équipes, non pas d’abord sur des questions de performance, mais sur des questions d’identité.

Lueur matinale
thé vert fumant sur la table
au fond, qui suis-je ?

L’écriture en coaching ?

Basé sur une relation de confiance entre un coach et un coaché (individu ou équipe) l’essence même du coaching et du teambuilding est d’ouvrir un espace de parole où peut se libérer la parole des managers et de leurs équipes, une parole accompagnée d’une gestuelle, de postures corporelles, de mimiques, d’un rythme, d’une respiration.

La plupart du temps, cette parole est orale, le coach permettant à chacun, individuellement ou en équipe, de mettre des mots sur ce qu’il vit, puis de faire évoluer leurs représentations, leurs ressentis, transformant dans ce mouvement de dialogue, le réel vécu par chacun dans le respect de leur subjectivité.

Bien avant de devenir coach et teambuilder, Danielle Birken avait découvert la force de la parole écrite dans la relation d’aide et d’accompagnement, en particulier dans ses pratiques d’accompagnement à la transition professionnelle. C’est ainsi qu’elle a décidé, très tôt, d’introduire des propositions d’écriture en coaching et en teambuilding.

Car pour elle, l’écriture, avec sa créativité propre, suscite la pensée, permettant d’organiser les choses, de faire des associations, des interprétations par des moyens spécifiques qui ne sont pas ceux de la parole.

Le haïku en coaching ?

Drôle d’idée, cependant, d’utiliser l’écriture de haïku comme outil de coaching et de teambuilding.

Pourquoi introduire le haïku – ce petit poème japonais, court, imagé, concret, consis (17 syllabes) d’origine japonaise ?

Est-ce parce qu’il permet de saisir l’instant, à partir de nos cinq sens, sans jugement, nous autorisant, le temps d’un instant, à sortir de nos projections mentales, en particulier sur le futur ?

Sorte de photographie littéraire, il est vrai que cet instrument poétique sans prétention donne à voir, à sentir grâce à un langage simple. Concentré de choses communes, il montre la réalité telle quelle, sans fioriture ni explication. Il ne raconte pas une histoire, il partage un instant de vie.

Est-ce parce qu’il permet de recentrer les coachés, équipes ou personnes, sur l’essentiel ? Sur ce qu’ils sont vraiment, au fond d’eux-mêmes ? avant même de se poser la question du savoir faire ?

Cette formation propose aux coaches et teambuilders d’inviter l’Asie dans leurs pratiques professionnelles en apprenant à utiliser l’écriture de haïku pour ponctuer leur pratique de pauses poétiques, aidant le coaché à rester connecter avec le réel grâce à ses perceptions externes mais aussi  internes : images intérieures, ressentis, souvenirs, émotions.

Tout bouge, tout change.

Heureusement que l’haïku est là pour arrêter le temps apportant des bienfaits insoupçonnés pendant le coaching : arrêt du petit vélo intérieur, méditation active, reconnexion avec soi-même….

Une newsletter spéciale « haïku coaching »

S’inscrire à la newsletter

* Cette formation est dispensée par l’organisme de formation Graines de Sol / altérité®, référencé Datadock